RALLYE HISTORIQUE DU MAROC, 29 AVRIL-04 MAI 2019Retour

RESULTATS

« Véritable renaissance du Rallye du Maroc de la grande époque, épreuve qui fut une manche du Championnat du monde des rallyes et qui a consacrée les plus grands, le Maroc Historic Rally propose aux pilotes un terrain de jeu et une ambiance inégalables. » C’est un carton plein cette année pour le Moderne Racing Team : deux voitures au départ et deux voitures à l’arrivée. Objectif atteint. Dans cette édition 2019 où 56 équipages se présentent au départ, nous retrouvons pour notre Team Coyote la Porsche 911 SC pilotée par son propriétaire Fabio Spirgi, cette année accompagné du co-pilote Grégory Gioannini, ainsi que la mytique Mercedes 350 SLC, pilotée par Nicolas Maître et accompagné de son coéquipier de toujours, Pierre Tissot. Comme à son habitude, cette course n’épargne pas la mécanique et le staff, mettant les nerfs à rude épreuve dès le départ de la course. Pour les deux voitures, les petits soucis mécaniques ont tout de suite donné du fil à retordre aux mécaniciens. Les réparations et modifications de l’édition précédente ont été un sans-faute, mais les années des véhicules nous rappellent qu’utilisées sur pistes poussiéreuses et caillouteuses, les pièces subissent de gros dégâts. Les trois premiers jours ont été une chasse aux amortisseurs, joints, pompe à essence, alternateur et j’en passe. Au 2ème jour de course, cela a valu un abandon de l’Etape 2 pour nos deux équipages. La bonne ambiance est quant à elle toujours au rendez-vous. Après une bonne journée de roulage et d’assistance, le team se rassemble autour d’un apéritif improvisé. Les derniers coups de chiffon sont donnés et la pression des pneus effectuée ; le team peut partir se reposer et décompresser. Une fois les boulons resserrés et les réglages effectués, nos deux bolides reprennent la course pour suivre au fil de la semaine une progression régulière. Les pistes restent très éprouvantes et la concentration est au maximum. Il est difficile de rivaliser avec les pilotes professionnels du haut du classement, mais dans cette course où chaque virage peut receler un piège, l’objectif est de passer la ligne d’arrivée, sachant que la régularité est le point fort. Jours après jours, la mécanique subit la dureté des tracés qui oblige plusieurs équipages à l’abandon. Sur 56 inscrits au départ, une quarantaine de véhicules franchissent les fins d’étapes chaque soir et 35 véhicules finissent la 5ème et dernière étape. 41 équipages seront classés au final. La Mercedes de Nicolas et Pierre a renoué avec les chaleurs du Maroc et a été encore cette fois un des modèles phare de ce rallye. Malgré la taille imposante de cette berline, elle n’en reste pas moins une voiture qui attire les regards et les curieux : toujours copiée mais jamais égalée… La Porsche a quant à elle continué à ravir son pilote après même une petite pirouette ; la ligne d’arrivée est passée, on peut enfin respirer. Les deux voitures arrivent respectivement 35ème et 34ème du classement final, sur 41 équipages classés. Le circuit de Marrakech offre un spectacle époustouflant et la prochaine édition est déjà dans toutes les têtes. Encore un grand merci à toute l’équipe et un grand bravo aux pilotes et co-pilotes, dixit Batman et Robin….

Vidéo

Site officiel